Banniere

 
  Gallery

 Lune à l'autre

 Intense vie des musées

 Les musées de Bourgogne

 FRAM Mâcon

 FRAM Montbard

 FRAM Alésia

 FRAM Dijon

 Acquisitions FRAM 1995-2005

 Voyage sur la Saône

 Il n’est moutarde qu’à Dijon ?

 Bois gravés

 Les bois gravés (enfants)

 Les faïences patronymiques

 
  Files

 Le Jumelage Culture à l'hôpital

 Le service pédagogique des Musées de Macôn

 La vie des enfants : Jeux et jouets

 La vie des enfants : Vêtements, parure & toilette

 La vie des enfants : Cuisine et gourmandises

 La vie des enfants : Education et écriture

 La vie des enfants à l'époque gallo-romaine

 Il n'est moutarde qu'à Dijon ?

 Mouvements en objet, Objets en mouvement

 Les bois gravés au Musée du Châtillonnais

 Les ducs de Bourgogne (1363-1477)

 
 
 
  Search

 
 
 
Contact

Legal notices
français deutsch italiano
 
Les bois gravés au Musée du Châtillonnais
Le musée conserve un ensemble exceptionnel de bois gravés d’images populaires : scènes religieuses mais également politiques et littéraires.
Ils ont été sauvés du sort commun grâce à Jules Baudoin qui les avait acquis lors de la vante en 1875 du matériel du dernier représentant d’une longue dynastie d’imprimeurs-libraires châtillonnais : les Cornillac. Raoul Verpy, son neveu, a légué les bois à la ville en 1922.

Le premier livre sorti des presses châtillonnaises est une « Histoire et vie de Sainte-Reine » en 1651. Mais Châtillon-sur-Seine est présent dès la fin du XVIe siècle dans le monde de l’imprimerie où l’on retrouve, à Genève, deux Châtillonnais : Jean Durant et Jean Chouet en 1585.
Le premier imprimeur identifié fut en 1651, Pierre Layméré, originaire d’Autun. Lui succédèrent, en 1680, Claude Bourrut et en 1715, Philippe Marteret.
Au XVIIIe siècle, s’établirent en 1736 Jean Therriot dont le travail fut poursuivi en 1753 par sa veuve, puis Benoît Sellier et Charles-Antoine Cornillac Lambert qui travailla jusqu’à la Restauration. Le dernier représentant de la dynastie Cornillac fut Louis-Ernest (1854-1875).

Ainsi, est-il possible de proposer un cheminement logique pour les bois depuis le milieu du XVIIe siècle jusqu’au XXIe siècle.

Sommaire du dossier (15 pages):

1/ Histoire de la gravure sur bois
2/ Les bois gravés au Musée du Châtillonnais
3/ Bibliographie
4/ Table des bois Châtillonnais
5/ Version à imprimer

Download the entire file (pdf)