Banniere

 
  Gallery

 Lune à l'autre

 Intense vie des musées

 Les musées de Bourgogne

 FRAM Mâcon

 FRAM Montbard

 FRAM Alésia

 FRAM Dijon

 Acquisitions FRAM 1995-2005

 Voyage sur la Saône

 Il n’est moutarde qu’à Dijon ?

 Bois gravés

 Les bois gravés (enfants)

 Les faïences patronymiques

 
  Files

 Le Jumelage Culture à l'hôpital

 Le service pédagogique des Musées de Macôn

 La vie des enfants : Jeux et jouets

 La vie des enfants : Vêtements, parure & toilette

 La vie des enfants : Cuisine et gourmandises

 La vie des enfants : Education et écriture

 La vie des enfants à l'époque gallo-romaine

 Il n'est moutarde qu'à Dijon ?

 Mouvements en objet, Objets en mouvement

 Les bois gravés au Musée du Châtillonnais

 Les ducs de Bourgogne (1363-1477)

 
 
 
  Search

 
 
 
Contact

Legal notices
français deutsch italiano
 
La vie des enfants à l'époque gallo-romaine
Cette mallette pédagogique a été conçue et réalisée par :
• Le site d'Escolives-Sainte-Camille (Association « Société archéologique
d'Escolives », avec le concours du Ministère de la Culture (Direction Régionale des
Affaires Culturelles de Bourgogne), propriétaire du site, du Conseil Général de
l’Yonne et de la commune d’Escolives, 89)
• Le site des Fontaines Salées (Commune de Saint-Père, 89)
• Les Fouilles et le Musée d'Alésia (Association « Pour Alésia », Alise-Sainte-Reine,
avec le concours de la Société des Sciences de Semur-en-Auxois et du Conservateur
départemental du Patrimoine chargé d’Alésia , 21)
• Le site du camp de Cora à Saint-Moré (Association « Cora », 89)
• Le Musée d’Art et d’Histoire d'Auxerre (Ville d’Auxerre, 89)
• Les Musées de Sens (Ville de Sens, 89)
• Le Musée de l'Avallonnais (Ville d’Avallon, 89)
• Le Musée du Châtillonnais (Ville de Châtillon-sur-Seine, 21)
Les chargés de mission Arts, Culture et Patrimoine de l’Inspection Académique de
l’Yonne (Jean-Luc Dauphin, Jean-Paul Delor, Patrice Wahlen) et de Côte-d’Or (Jean-Noël
Grandchamp, Jean-Michel Thiery) ont également participé à son élaboration et sa
réalisation.

Elle est destinée aux enseignants de cycle 3 du Primaire mais peut aussi être utilisée
par les professeurs du Collège, niveaux 6e (Histoire) et 5e (initiation au Latin).


Elle est disponible au prêt dans chacun des sites ou musées participants, ainsi
qu'au Centre Départemental de Documentation Pédagogique (CDDP de l'Yonne) - 28,
rue Théodore de Bèze – BP 84 - 89011 AUXERRE Cedex
, au Centre Régional de
Documentation Pédagogique de Bourgogne (CRDP) - 3, av. Alain Savary - B.P. 490 -
21003 DIJON Cedex.
et au Centre local de documentation, 20 rue Maxime Courtis 89100 Sens

Nous remercions également les musées suivants de nous avoir fourni des photographies :
Musée Archéologique de Dijon (Côte-d’Or), Écomusée de Clamecy (Nièvre), Musée de
Bourges (Cher), Musée de la Cour d’Or de Metz (Meurthe-et-Moselle), Musée
Archéologique de Saintes (Charente-Maritime), Musée Bargoin de Clermont-Ferrand
(Puy-de-Dôme), Musée de Narbonne (Aude), Rheinisches Landesmuseum de Trèves
(Allemagne), Musée d’Ostie (Italie), Musée d’Yverdon-les-Bains (Suisse) et Musée
Luxembourgeois d’Arlon (Belgique).
Merci à tous ceux qui ont bien voulu relire et corriger les fiches : Philippe Amourette,
Tiphaine Auclair, Sylvie Ballester, Stéphane Barbillon, Hélène Bras, Catherine Buret,
Séverine Costa, Jean-Louis Coudrot, Fabienne Creuzenet, Monique Decargouët, Muriel
Grandjean, Claude Grapin, Dominique Janvier, Jean-Claude Liger, Jean-Paul Maillot,
Danièle Molez, Bernard Pernuit, Agnès Poulain, Thérèse Poulain, Claude Renouard, Karine
Roche, Lydwine Saulnier-Pernuit.
Merci aussi aux auteurs des dessins : Philippe Amourette, Vincent Marziali, Danièle
Molez, Albéric Olivier, Stéphane Olivier et Muriel Zimmermann et au réalisateur du CDROM
: Cédric Dagobert.

Le site archéologique d'Escolives Sainte-Camille

Situé à proximité de la « Via Agrippa » cette villa gallo romaine a eu des occupations et des constructions successives se superposant les unes sur les autres (avec parfois dans ses fondations des blocs de réemploi), qui rendent difficiles la lecture des époques par les visiteurs. Le site fut étudié en 1955 par Raymond KAPPS, suite à la découverte de vestiges lors de l’arrachage d’un arbre (un noyer au lieu-dit « Grippe Soleil »).

Les premières fouilles mirent à jour une importante nécropole mérovingienne (VI° - VIII° siècles), où il fut constaté que les sépultures s’enchevêtraient parfois avec les fondations de bâtiments plus anciens. Ces bâtiments constituent la villa gallo romaine dont l’occupation remonte au I° et V° siècle ap. J.-C.

Il ne s’agit pas d’une première implantation humaine à cet endroit, car au nord de la villa des vestiges du néolithique furent découvert par Raymond KAPPS lui-même, attestant d’une occupation de ce territoire depuis 4500 ans av. J.-C. Toutefois, il n’y a que les vestiges de la villa gallo romaine qui restent visibles pour des visites de nature “touristique”.

A l’initiative de Raymond KAPPS, cette villa située sur un terrain de 3 ha 05 a 17 ca désigné au cadastre de la commune d’Escolives Sainte-Camille comme :
- Parcelles AE 9 (dépôt de fouilles)
- Parcelle AE 12 et AE 13 (terrain de fouille)
devient propriété de l’Etat, à l’exception du Rû du Creusot ((AE 10 et 11) qui reste propriété de Monsieur BAUDENET D’ANNOUX, pour l’alimentation en eau des douves de son château. Le site archéologique est inscrit le 8/10/1992 à l’inventaire des monuments historiques.

Jusqu’à ce jour le site à le statut de « dépôt de fouilles », et il est géré par la DRAC de Bourgogne.

L’ensemble du site se présente en trois parties

1. Un champ de fouilles comprenant
- un complexe thermal,
- une aire à ciel ouvert qui semble avoir été entourée d’un portique (palestre),
- la « source du Creusot » avec un appareillage de grosse maçonnerie,
- la nécropole mérovingienne qui occupa le site après l’abandon de la villa.

2. Un hangar dépôt abritant :
- des vestiges monumentaux du 2° siècle de style corinthien, qui furent utilisés comme matériaux de réemploi dans les fondations de la villa. Ces blocs, probablement issus d’un sanctuaire, sont remarquables.
- un mobilier de fouille abondant : fresques, bijoux, stèles, chaussures, outils, etc.

3. Un moulin à eau datant du 19° siècle abritant :
- l’abri du gardien
- différentes salles de travail

Le site de la société archéologique d'Escolives



Download the entire file (pdf)