Banniere

 
  Galerie

 La vache dans l'art

 Lune à l'autre

 Intense vie des musées

 Les musées de Bourgogne

 FRAM Mâcon

 FRAM Montbard

 FRAM Alésia

 FRAM Dijon

 Acquisitions FRAM 1995-2005

 Voyage sur la Saône

 Il n’est moutarde qu’à Dijon ?

 Bois gravés

 Les bois gravés (enfants)

 Les faïences patronymiques

 
  Dossiers

 Bourgogne en Coiffes

 Le Jumelage Culture à l'hôpital

 Le service pédagogique des Musées de Macôn

 La vie des enfants : Jeux et jouets

 La vie des enfants : Vêtements, parure & toilette

 La vie des enfants : Cuisine et gourmandises

 La vie des enfants : Education et écriture

 La vie des enfants à l'époque gallo-romaine

 Il n'est moutarde qu'à Dijon ?

 Mouvements en objet, Objets en mouvement

 Les bois gravés au Musée du Châtillonnais

 Les ducs de Bourgogne (1363-1477)

 
 
 
  Recherche

 
 
 
Contact

Info légales
english deutsch italiano
 
Mouvements en objet, Objets en mouvement
MOUVEMENTS EN OBJET, OBJETS EN MOUVEMENT

L’héritage de MAREY 1904-2004

Beaune, 15 mai 2004



À l’occasion de la célébration du centenaire d’Étienne-Jules MAREY, décédé le 15 mai 1904, la Ville de Beaune, l’Université de Bourgogne (CRCMD) et l’Association des Amis de Marey et des musées de Beaune se sont associées pour lui rendre hommage dans un colloque sur le thème “Mouvements en objet, objets en mouvement”. Ce colloque était placé sous l’égide du Ministère de la Culture et de la Communication – Délégation aux Manifestations nationales – et avait reçu le soutien de la Direction Régionale d’Action Culturelle de Bourgogne (DRAC) et de l’Académie des Sciences, Arts et Belles Lettres de Dijon.


Ce colloque a mis en lumière qu’Étienne-Jules MAREY avait institué en objet de science l’observation expérimentale des mouvements. En effet, il avait cherché à contrôler scientifiquement tous les paramètres de ceux-ci : positions successives des corps en mouvement, vitesse, déformation des corps par le tracé de leurs déplacements. Le cinétisme des corps n’était plus, dès lors, insaisissable. On pouvait capturer leurs mouvements sur plaques ou films photosensibles.
Les mouvements saisis par la succession des chronophotographies au sens où MAREY l’a imaginée restitue à la fois les instants et la trace spatiale des mouvements. Le temps des chronophotographies de MAREY, constituées pourtant par la juxtaposition d’instantanés, n’est pas figé puisque la mobilité des objets se trouve tapie au sein même de la fixité des photographies. Ce n’est pas non plus un continuum de temps, sans quoi il n’y aurait pas d’analyse de mouvements possible. Le temps s’écoule dans un espace étalé et scandé, le temps d’écrire le vol du goéland (1886), le saut d’un homme à partir d’une chaise (1884), les turbulences de l’air autour d’obstacles (1901).


Cette journée de commémoration a réexaminé les liens entre perception, comportements et action ainsi que les objets construits dans cette tension entre le voir, le savoir et le comprendre. Questions soulevées et résolues à leur manière par MAREY, questions soulevées et résolues à leur manière par les chercheurs d’équipes contemporaines.
En particulier, Marion LEUBA a montré combien la fécondité de l’héritage de Marey a été exemplaire dans le domaine des arts. Georges CHEVAILLIER, comment l’inventivité technique de MAREY lui a permis d’enregistrer les pulsations infimes de la vie. Enfin Marta BRAUN s’est attachée à examiner les travaux de MAREY et de MUYBRIDGE dans le domaine de la locomotion pathologique ce qui l’a conduite à comparer deux procédés de prise de vues séquentielles, à partir d’un seul appareil nommé chronophotographe (MAREY) ou avec une série d’appareils photographiques disposés en batterie (MUYBRIDGE).



Josette UEBERSCHLAG
Chercheur au CRCMD-Université de Bourgogne



Sommaire du dossier complet (16 pages) :

1. Introduction, texte de présentation par Josette Ueberschlag, Chercheur au CRCMD – Université de Bourgogne.

2.« Des artistes inspirés par Marey » par Marion Leuba, conservateur des Musées de Beaune.

3.« Marey, Ingénieur de la vie » par Georges Chevaillier, Président de l’Association des Amis de Marey et des Musées de Beaune.

4.« Marey / Muybridge : La locomotion pathologique » par Marta Braun, professeur à Ryerson University, Toronto, Canada.

Télecharger le dossier complet (pdf)